En formation du 22 août 2017 au 1er décembre 2017. Une collaboration de Sébastien Chudzick, Hassan Dagher, Gabriel Morin et Maude Roberge, aspirants policiers de la 187e cohorte.

Nous franchissons nos derniers milles du bloc sénior. Difficile de résumer cette dernière portion du stage en quelques lignes. Un bloc très riche en émotions, mais aussi en termes d’apprentissage. Ce bloc nous a permis de découvrir plusieurs facettes du métier de policier qui sont dorénavant encrées en nous. 

Tout ce que nous avons appris depuis le début, nous l’avons mis en pratique, entre autres lors de nos cours de tactique et de nos certificatives. Deux gros aspects de la dernière portion du stage. Le stress s’est mis de la partie lors de nos examens, mais la 187e possède des outils très puissants qui nous ont permis de passer à travers toutes ces épreuves: la mentalité de gagnant ainsi que l’esprit de famille. D’ailleurs c’est en tendant la main aux aspirants ayant eu plus de difficulté que nous sommes fiers de dire que la 187e cohorte n’a laissé personne derrière elle.

Une montagne russe d’émotions

L’aventure que nous attendions tous avec impatience tire maintenant à sa fin. Nous en sortons tous avec la tête haute, fiers de ce que nous avons accompli.

Tout au long de notre stage, nous avons partagé ensemble des moments forts, des fous rires, des émotions, des moments difficiles, des moments plus stressants que d’autres et parfois même des tensions. Nous avons surmonté les défis qui nous attendaient en gardant la tête bien haute. C’est ainsi que nous avons passé au travers de notre stage. Nous avons su créer des liens hors pair entre tous et chacun. Certains d’entre nous ont créé des amitiés qu’ils ne sont pas prêts d’oublier de si tôt. C’est avec une grande fierté et le cœur rempli d’émotions qu’en ce vendredi 1er décembre, nous romprons les rangs en tant qu’une seule et grande famille. 

La vie après l’ENPQ

Le temps est venu pour tous et chacun de retourner dans leur petit coin de pays, où parents et amis les attendent avec impatience. Une carrière formidable est sur le point de débuter pour tous les aspirants de la 187e promotion, et ce, un peu partout à travers la province. Nous retournons tous à la réalité et devrons entreprendre les démarches nécessaires pour réaliser notre plus grand rêve, soit celui de devenir policier ou policière. Il faut tout de même nous rappeler qu’il va falloir demeurer patient, mais surtout persévérant, car rien n’est donné dans la vie. 

Nous vous laissons, chers lecteurs, avec une belle citation écrite par l’aspirant doyen de notre cohorte :

La différence entre l’école et la vie: À l’école on apprend d’abord la leçon et ensuite on passe les examens. Dans la vie, on passe d’abord les examens (expériences) et ensuite on apprend la leçon. ?

Share this page on social networks

LinkedIn