En formation du 21 janvier au 4 mai 2018. Une collaboration de Vincent Allard, Sufeng Couillard, Mathieu Laforest et Guillaume Vachon, aspirants policiers de la 191e cohorte. 

Cinq semaines plus tôt, soit le soir du 21 janvier 2018, le stress était palpable dans le stationnement de l’École nationale de police du Québec. Soixante-douze aspirants policiers provenant de l’ensemble de la province s’apprêtaient à vivre leur premier contact avec l’institution. Le rêve devenant enfin une réalité. Malgré le fait que nous pensions avoir une bonne préparation, l’ENPQ nous réservait tout de même de grandes surprises à la hauteur de nos attentes. Une semaine d’adaptation, riche en émotion et en apprentissage. 

Dès la première soirée, les mots «RIDER» et «SHARP» prirent tout leur sens. Nous devions rapidement nous conformer aux valeurs et nous adapter constamment à notre nouvelle réalité. Six heures du matin, l’heure où les réveils sonnent. La routine matinale s’installe dès le lundi. Les premières inspections du matin furent pour beaucoup une première étape à franchir. C’est en passant par les lits au 45, les uniformes repassés à point et les bottes cirées et lustrées que nous forgeons peu à peu notre sentiment d’appartenance et d’entraide. 

Défis

Plusieurs défis nous attendaient dans les premières semaines, dont celui de l’aérosol capsique. Communément appelé le poivre de Cayenne, cette épreuve bien connue des aspirants nous rappelle à tous et à toutes que la dureté du mental joue un rôle majeur dans le contrôle de soi. Le premier cours de tir, le premier cours de conduite et la première sortie patrouille furent pour plusieurs une étape marquante et un pas de plus vers la concrétisation de notre rêve de policier. 

Aujourd’hui, soit 5 semaines plus tard, nous nous réveillons avec un sentiment différent, baignés par la sensation d’être de plus en plus à notre place et de voir le rêve s’approcher à pas de course. C’est avec un sentiment de fébrilité et de fierté que nous entamons le bloc médian. 

Merci!

En terminant, nous voudrions féliciter la 189e promotion pour sa fin de stage et lui souhaiter une carrière tout aussi stimulante que son passage à l’ENPQ. Merci pour son soutien continu tout au long du bloc junior afin que la 191e cohorte soit prête pour le bloc médian. Un merci aussi à la 190e cohorte pour ses précieux conseils. Grâce à tous, la 191e fait maintenant partie intégrante de la grande famille de l’École nationale de police. Nous attendons impatiemment l’arrivée de la 192e cohorte afin de lui inculquer les valeurs de l’École.

Share this page on social networks

LinkedIn