En formation du 7 mai au 21 septembre 2018. Une collaboration de Brandon Bertrand, Yannick Chantal Cardinal, Andrick Petitclerc et Pierre-David Plouffe, aspirants policiers de la 194e cohorte.

Le bloc médian finalement terminé, nous pouvons tous dire que nous sommes très fiers ! En effet, ce bloc est reconnu par tous comme étant très éprouvant et nous pouvons le confirmer. Les innombrables cours qui sont de plus en plus chargés et l’arrivée des certificatives sont un «mix» épuisant et exigeant; cependant, cela fait passer les 5 semaines très rapidement. 

Les sorties policières 

Pendant ce bloc de formation, nous avons eu plusieurs sorties policières afin de mettre en pratique toutes les notions apprises pendant ces trois dernières années. Dans l’espace d’une journée, nous patrouillons les rues de la ville de Nicolet et nous recevons des appels fictifs que nous devons prendre en charge. Ces appels nous confrontent à plusieurs réalités sociales contemporaines, par exemple la diversité, le profilage, la santé mentale et le tout en mettant l’emphase sur la dimension sociocommunautaire du travail policier. D’ailleurs, l’ENPQ favorise une approche expérimentale de l’apprentissage et donc, l’étudiant peut intervenir selon ses connaissances et son jugement ce qui provoque des discussions avec les instructeurs sur les meilleures pratiques policières. 

De toute évidence, la mise en œuvre des technologies de l’information intégrées dans un campus numérique nous aide à nous approcher des outils utilisés dans les postes de police. En effet, nous sommes dans les premières cohortes à utiliser les ordinateurs véhiculaires dans tous les véhicules, ce qui rend l’apprentissage encore plus réaliste et efficace.

Épreuves certificatives 

Une étape importante du bloc médian fut évidemment l’arrivée des premières certificatives. Le stress provoqué par ces évaluations mélangé avec la fatigue accumulée lors des premières semaines a affecté plusieurs d’entre nous et chacun a réagi à sa façon. Cependant, le travail d’équipe a permis à tous de bien se pratiquer ensemble et de mieux gérer son stress. Malheureusement, certains ont vécu leur premier échec, mais c’est à ce moment que nous remarquons l’importance de l’entraide de tous afin de mieux nous relever et de garder la tête haute. Évidemment, après avoir vécu celles-ci pour la première fois, nous comprenons un peu mieux le fonctionnement de ces dernières et pouvons maintenant mieux nous préparer pour les prochaines.

Les 10 premières semaines maintenant complétées, nous ne pensions jamais en apprendre autant sur nous-mêmes ainsi que sur la réalité policière. Lors de ces deux premiers tiers de la formation, nous avons pu solidifier nos connaissances acquises au cégep et nous avons également pu mettre ces dernières en pratique. Le congé estival terminé, nous sommes prêts à affronter le bloc sénior et faire face aux certificatives qui arrivent à grands pas.

Share this page on social networks

LinkedIn