En formation du 21 août au 30 novembre 2018. Une collaboration de Virginie Allard, Émilie Fillion, Sabrina Lavoie et Élie-Anne Prévost, aspirantes policières de la 198e cohorte.

Maintenant que le bloc médian est terminé, nous pouvons être fiers de dire que nous approchons de notre rêve à grands pas, soit celui de devenir policier et policière.

Durant les 10 premières semaines de notre stage, nous avons acquis énormément de confiance en nous,  autant au niveau personnel qu’au niveau académique. Aujourd’hui, lorsque nous regardons derrière nous, nous pouvons constater tout le cheminement que nous avons fait pour être aptes à affronter les formations et les certificatives qui arrivent beaucoup trop vite.

Bientôt les certificatives = meilleure gestion du stress

Le stress et le manque de sommeil se feront sans aucun doute sentir pour la plupart d’entre nous lors des prochaines semaines, mais c’est avec le dos droit et la tête haute que nous allons affronter ces épreuves et que nous allons nous supporter tous et chacun.  Les évaluations certificatives ont déjà commencé. Nous devons apprendre à gérer notre stress et mettre en pratique ce que nous avons appris.

Nous avons fait le test d’épreuve de coordination de mouvements, celui en intervention physique et celui en tir. Dès la sixième semaine, nous avons expérimenté l’aérosol capsique (poivre de Cayenne). Ce dernier était tant attendu pour certains et redouté par d’autres. Nous croyons que cette épreuve était pertinente pour comprendre davantage qu’il est nécessaire d’user de notre bon jugement avant d'utiliser cette arme sur un individu. 

Nous avons également eu la chance d’expérimenter le couteau électrique. Ce dernier simule la douleur ressentie si nous recevions un vrai coup de poignard. Le couteau électrique est très réaliste et surprenant à la fois. Il nous a d’ailleurs fait réaliser à quel point il était important de garder une distance sécuritaire face à un individu armé. Par la suite, nous avons déjà effectué six journées de patrouille sur sept. Celles-ci nous donnent la chance de mettre en application nos apprentissages acquis durant les dernières années et semaines de formation. Des instructeurs sont sur place afin de nous donner un compte rendu de notre simulation afin de déterminer ce qui a bien été et ce qui sera à améliorer. C’est vraiment gratifiant de recevoir tous ces commentaires, autant positifs que constructifs, pour pouvoir nous améliorer constamment.

Le travail d'équipe, la clé de notre réussite

Bref, nous sommes fébriles de commencer les dernières semaines de formation et de finir en beauté. Le travail d’équipe est de mise pour réussir. Nous avons la chance d’avoir une cohorte extraordinaire dont les membres s’impliquent, s’entraident et désirent repartir tous diplômés de l’École nationale de police. Nous sommes une grande famille unie à jamais. Cette expérience de stage restera gravée dans nos mémoires. 

Share this page on social networks

LinkedIn