En formation du 1er avril 2019 au 12 juillet 2019. Une collaboration de Josianne Cusson, Noémie Gauthier, Thomas Roy et Olivier Villemure, aspirants policiers de la 204e cohorte. 

Une journée pimentée…

Nous ne vous cacherons pas que le fameux aérosol capsique, plus connu sous le nom du « poivre de cayenne » a été l’un des événements marquants de notre bloc médian. En effet, nous avons dû expérimenter cette arme intermédiaire. Plusieurs d’entre nous ont eu le malheur de la sous-estimer et grâce à cela, nous avons eu le privilège d’observer toutes sortes de réactions! Cependant, cet exercice nous a permis d’avoir une autre perception face à cette option de force et de nous faire connaître notre limite de tolérance à la douleur. C’est fascinant à quel point nous pouvons accomplir des choses et être opérationnels, même si nous vivons une situation stressante. Néanmoins, nous avions qu’un objectif en tête et nous l’avons tous atteint!

Coup de pouce

Au cours du bloc médian, la 204e cohorte a également eu la chance de venir en aide aux riverains de Nicolet qui ont été inondés durant la crue printanière des dernières semaines. Nous avons prêté main forte en participant à la récupération des sacs de sable, en bordure des cours d’eau. Pour certains, cela peut être considéré comme un petit geste, mais pour nous, c’est quelque chose d’important de pouvoir porter assistance aux personnes qui en ont besoin. L’implication auprès des citoyens est un aspect de notre travail qui fera partie de notre future profession et c’est une chose qui nous rend fiers. 

De médian à senior

Déjà la fin de notre bloc médian qui se termine. Lorsque nous franchissons cette étape, nous savons que la fin de notre stage approche, et ce, plus vite qu’on ne l’aurait cru.  Cependant, la fin s’arrime avec examens. Effectivement, nous devrons mettre en application la théorie apprise au cours de notre formation et démontrer nos capacités à intervenir comme de véritables policiers et policières.

Les épreuves certificatives telles que l’épreuve de coordination de mouvement (ECM) et celle d’intervention physique sont déjà derrière nous. Celles-ci ont permis de nous donner un aperçu de ce à quoi pouvaient ressembler les exigences qui sont attendues. Nous sommes tous prêts à terminer la formation et à atteindre l’un de nos plus grands rêves. Il est évident que pour les semaines restantes, l’entraide et l’esprit d’équipe seront mis à contribution, afin que chacun d’entre nous franchise avec fierté les dernières étapes de notre parcours académique. 

Share this page on social networks

LinkedIn