En formation du 6 mai au 20 septembre 2019. Une collaboration de Jean-Gilles Bourgeois, Marie-Pier Goulet, Marianne Lachapelle et Marie-Pier Legault, aspirants policiers de la 205e cohorte.

Le 6 mai 2019, la grande famille de la 205e cohorte s’est rassemblée afin de débuter cette nouvelle aventure haute en émotions. Notre cohorte compte 72 aspirants policiers venus de partout au Québec. Nous ne savions pas à quoi nous attendre, mais nous avons tous sauté à pieds joints dans notre quête de réussite afin de réaliser notre rêve commun, soit d’être policiers. En effet, dès notre arrivée, la cohorte sénior nous a aidés à intégrer les valeurs fondamentales de l'École nationale de police du Québec. Ici, l'adaptation est présente à chaque jour. Par contre, nous nous investissons à fond dans cette nouvelle expérience qui marquera notre vie. 

Plusieurs le disent et le savent; les journées sont longues, mais les semaines passent très rapidement. Déjà, nous entamons bientôt le bloc médian et nous avons l’impression d’avoir commencé hier. Le support que nos collègues nous donnent nous amène à nous surpasser, car la clef du succès à l'ENPQ est de vivre notre stage et non de le subir. L’internat nous a permis de tisser de forts liens d’amitié. Très rapidement, nos confrères sont devenus comme une deuxième famille. En effet, le manque de sommeil, les démarches militaires ainsi que tout ce qui vient avec l’internat nous ont mis à l’épreuve,  mais nous nous soutenons et apprenons ensemble à grandir au travers de cette expérience enrichissante.

Depuis le début de notre formation, nous avons en tête les mots engagement et entraide. À notre 4e semaine, nous avons mis en pratique ces deux mots. Lors du printemps, les citoyens de la Ville de Nicolet ont été victimes des inondations. Lorsque le fleuve a retrouvé un niveau normal, notre cohorte s’est déployée afin d’offrir ses services à la communauté et récupérer les sacs de sables qui protégeaient certaines maisons des inondations. Leurs remerciements et leurs sourires furent des plus réconfortants pour nous, sans oublier l’esprit d’entraide partagé au sein de notre famille.

Mentionnons également que la même semaine, nous avons eu notre première sortie de patrouille, une journée forte en émotions pour nous. C'est grâce à des formations comme celles que nous avons reçues lors cette journée que nous comprenons vraiment ce qu'est le sens de l'expression «apprendre de nos erreurs». En effet, ce qui nous rend plus fort, c'est que nous sommes tous au même niveau d'apprentissage; nous faisons des erreurs, mais grâce à nos instructeurs, nous nous relevons et surmontons ces obstacles afin d'être prêts. De jour en jour, nous apprenons à devenir de meilleurs policiers. Sur ce, le bloc junior se termine à grands pas et nous attendons avec enthousiasme et impatience le bloc median!

Share this page on social networks

LinkedIn