Julie Filteau, instructrice en enquête, ENPQ, et sgte-dét. principale du Service de police de la Ville de Lévis, Maguy Florestal, juge de la cour d’appel et directrice de la formation à l’École de la magistrature de Port-au-Prince, et Jean Pelletier, conseiller en enquête de l'ENPQ.

Jean Pelletier, Michel Kesner (directeur de l’École de la magistrature de Port-au-Prince), Patrice Dufour (SPVM et UNPOL – MINUJUSTH);Julie Filteau, Maguy Florestal, Steven Bittner (SPVM et UNPOL – MINUJUSTH), ainsi que trois policières de la Norvège : Karin Borgenvik, chef de contingent norvégien, ainsi que Ingebjoerg Hansen et Ingunn Meas, conseillères de police.

À la suite d’une demande de l’École de magistrature de Port-au-Prince, en Haïti, deux spécialistes en enquête de l’École nationale de police du Québec (ENPQ) ont diffusé une formation sur les techniques d’enquête aux juges d’instruction et aux juges de siège d’Haïti, en décembre 2018.

Développée sur mesure par les spécialistes en enquête de l’ENPQ, cette formation, d’une durée de 32 heures, traite des techniques d’enquête pour les auditions de témoins, plaignants, victimes et suspects dans un contexte d’enquête sur les crimes à caractère sexuel. Elle a été diffusée à deux groupes de 20 personnes.

Cette mission de formation de l’ENPQ fait suite au projet de la création de l’Unité de lutte contre les crimes sexuels de la Police nationale d’Haïti (PNH). Cette unité est financée par le gouvernement norvégien dans le cadre de la MINUJUSTH (Mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti).

Share this page on social networks

LinkedIn