Réseau FRANCOPOL

FRANCOPOL - Réseau international francophone de formation policière

 Suivre FRANCOPOL sur TwitterCe lien ouvre un site externe dans une nouvelle fenêtre.

À l’ère de la mondialisation, la création de partenariats internationaux est devenue essentielle pour les milieux policiers du monde entier. C’est dans cet esprit que l’École nationale de police du Québec, la Sûreté du QuébecCe lien ouvre un site externe dans une nouvelle fenêtre. et la Police nationale française ont jeté ensemble les bases d’un réseau international francophone de formation policière. FRANCOPOLCe lien ouvre un site externe dans une nouvelle fenêtre. a été officiellement lancé en septembre 2008, en présence de quelque 200 représentants d’une douzaine d’états de la Francophonie et autres pays francophones (notamment des Antilles, de l’Afrique et de l’Europe de l’Est), du gouvernement du Québec et des différents partenaires des milieux de la sécurité publique, de l’éducation et des relations internationales.

Objectifs du réseau :

  • Faire circuler les meilleures pratiques et les solutions innovatrices afin que tous les membres puissent en profiter, voire les bonifier s’il y a lieu;
  • Préserver le savoir au-delà des individus qui passent;
  • Assurer la pérennité des relations internationales;
  • Contribuer à améliorer la qualité de la formation et des pratiques policières au Québec.

Pour plus d'informations au sujet de FRANCOPOL, contactez Mme Suzanne Roy.

Implication de l’École nationale de police du Québec

M. Pierre Saint-Antoine, directeur des affaires institutionnelles et des communications de l’École, est membre du Bureau international et du Comité de direction de FRANCOPOL. Il a été élu à titre de trésorier. De ce fait, tous les éléments relatifs au financement, à la gestion du lieu d’échange (CFIS) et au soutien technologique de FRANCOPOL transigent par l’École.

Mme Marie Gagnon, directrice générale de l’École nationale de police du Québec, siège au Conseil des sages de FRANCOPOL.

Carrefour FRANCOPOL de l'information et du savoir

La venue de FRANCOPOL dans le paysage de la formation policière francophone internationale sera fructueuse pour le développement des pratiques policières. C’est avec cet objectif à l’esprit que l’ENPQ a mis en place un service novateur dans le domaine policier et de la sécurité, celui du Carrefour de l’information et du savoirCe lien ouvre un site externe dans une nouvelle fenêtre. qui se transforme pour les besoins du réseau en Carrefour FRANCOPOL de l’information et du savoir.

Bibliothèque virtuelle donnant accès à des bases de données et à des références reliées aux domaines policier et de la sécurité, source privilégiée d’information pour la communauté policière francophone et ses partenaires, le CFIS a l’ambition de rapprocher les acteurs du milieu policier et de favoriser les échanges d’expertise. L’École met à la disposition des membres de FRANCOPOL cette nouvelle plateforme d’échange et de partage de l’information dont le contenu sera, entre autres :

    • des documents thématiques;
    • des documents de formation;
    • des guides des meilleures pratiques;
    • des documents d’échange entre formateurs, etc.

Comités techniques FRANCOPOL

Un comité technique est formé d’un petit nombre d’experts internationaux travaillant sur une thématique d’intérêt pour le réseau. Les comités techniques internationaux constituent la base du développement des pratiques. Ils permettent aux experts d’échanger afin de résoudre des problématiques de sécurité sur des thèmes stratégiques pour leur organisation. L’École participe aux comités techniques suivants :

    • Approche par compétences;
    • CFIS – documentalistes;
    • Déontologie, éthique, discernement;
    • Droits des enfants;
    • Études et recherche;
    • Police et citoyens;
    • Profil des recrues policières;
    • Sécurité routière;
    • Usage de la force ou de la contrainte.

Prochaines étapes du développement de FRANCOPOL

Les défis que FRANCOPOL rencontrera au cours des prochaines années sont nombreux. Les principaux sont :

    • la consolidation du réseau;
    • la mise en place de la planification stratégique;
    • le développement d’un thésaurus;
    • le développement des comités techniques;
    • la sélection des thématiques et sujets d’échanges prioritaires;
    • le recrutement des membres.