L'École en ligne Volume 9 - Numéro 3 - Mai 2018

Nouveauté Première diffusion à l'ENPQ du cours «Enquête sur les drogues, la contrebande et les moeurs»

Mai 2018

De gauche à droite, Martin Vinet, sergent-détective expert en stupéfiant, SPVM (développement de la formation et formateur principal), Jean Pelletier, conseiller en enquête, ENPQ (développement de la formation), Geneviève Descoteaux, conseillère pédagogique, ENPQ (développement de la formation), et lieutenant-détective Jean-Pierre Pelletier, SPVM (formateur principal).

Une vingtaine d'enquêteurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont suivi en avril 2018 une nouvelle formation offerte à l'École nationale de police du Québec, soit le cours Enquête sur les drogues, la contrebande et les moeurs (CRI-1018)Ce lien ouvre un site externe dans une nouvelle fenêtre..

À la demande du SPVM, l'ENPQ a élaboré cette formation en collaboration avec son partenaire policier dont l'objectif est de former près de 80 enquêteurs en mesure d'effectuer des enquêtes policières sur des crimes liés à des stupéfiants.

«Jusqu'à aujourd'hui, les policiers désireux de suivre cette formation devaient aller au Collège canadien de police à Ottawa», explique André Deslauriers, directeur du perfectionnement policier à l'ENPQ. «En vérifiant auprès des autres corps de police québécois, on s'est rendu compte que le besoin était assez répandu. On a donc décidé d'aller de l'avant et d'élaborer cette formation non seulement pour le SPVM, mais également pour l'ensemble de la communauté policière», précise M. Deslauriers.

La formation fera partie du calendrier 2018-2019 et pourra donc être offert à l'ensemble des policiers québécois.

Pour en savoir plus sur cette formation

Contacter formuniv@enpq.qc.ca

Consulter la fiche de coursCe lien ouvre un site externe dans une nouvelle fenêtre.

Partager cette page sur les réseaux sociaux

LinkedIn

Le bulletin électronique «L'École en ligne » est diffusé par courriel.
Pour vous abonner à cette infolettre, veuillez cliquer ici.
Pour vous désabonner de cette infolettre, veuillez cliquer ici.