Questions fréquemment posées par les finissants au PFIPG

Thème 1 - La période entre la fin du PFIPG et l'embauche


1.1 - Dans combien de temps vais-je recevoir mon relevé de notes de l'ENPQ?

Dans environ 3 semaines (de 10 à 15 jours ouvrables après la cérémonie).


1.2 - Comment obtenir une 2e copie de mon relevé de notes de l'ENPQ?

Envoyer une demande par courriel à formipag@enpq.qc.ca.

Des frais s’appliquent.

Coûts pour ces services

DescriptionCoût avant taxesTPS (5%)TVQ (9,975%)Total
Copie officielle du diplôme20 $1 $2 $23 $
Copie du relevé de notes10 $0,50 $1 $11,50 $
  • Un formulaire vous sera transmis par courriel afin de préciser les options de paiement.
  • Un formulaire vous sera également transmis pour attester la perte du diplôme, s'il y a lieu.

1.3 - Pendant combien de temps puis-je avoir accès à Moodle après ma formation à l'École?

Pendant 160 jours à partir de votre inscription sur Moodle (incluant les périodes d’arrêt de formation, s’il y a lieu).

À noter :

  • Votre identifiant (ID) demeure toujours valide.
  • Une voûte documentaire/bibliothèque virtuelle est présentement en construction afin que vous puissiez avoir accès aux documents des cours.

1.4 - Pendant combien de temps mon épreuve standardisée d'aptitudes physiques (ESAP-ENPQ) est-elle valide?

Pendant 1 an.


1.5 - Comment maintenir les compétences et les connaissances acquises durant ma formation policière?

Il est de votre responsabilité personnelle de maintenir vos acquis. Soyez proactif!

  • Révisez les contenus de formation sur Moodle-ENPQ.
  • Utilisez l’actualité policière pour vous projeter mentalement dans la situation et visualisez ce que vous auriez fait.
  • Faites des pratiques autonomes, de la visualisation, des mises en place de véhicules, etc.
  • Gardez contact avec vos pairs : exercez-vous à partir de mises en situation, donnez-vous du feedback, entraidez-vous.

De plus, l’École offre la formation MAJ-3000 - Mise à jour des compétences du programme de formation initiale en patrouille-gendarmerie d'une durée de 4 jours aux diplômés du PFIPG qui désirent mettre à jour leurs connaissances et leurs compétences relatives à la formation initiale en patrouille-gendarmerie.

Cette formation est essentiellement pratique et implique une mise à jour des compétences techniques (utilisation du pistolet, conduite d’un véhicule de police et intervention physique), des compétences légales et des habiletés d’intervention liées à certaines thématiques.

Cette mise à jour des compétences est offerte à l’ENPQ au coût de 1 250$, incluant les frais de formation, d’hébergement et de repas. 

Fiche de cours de cette formation :
MAJ-3000 - Mise à jour des compétences du programme de formation initiale en patrouille-gendarmerieCe lien ouvre un site externe dans une nouvelle fenêtre.

L’École vous offre également la possibilité de vous inscrire à la formation en ligne :
« Désescalade – État mental perturbé (FOR-1055) » 
au coût des organisations policières (participant).

Cette formation vous permettra de consolider vos apprentissages sur l’intervention auprès de personnes dont l’état mental est perturbé et de les approfondir. Pour consulter la fiche de cours, rendez-vous sur le site internet de l’ENPQ, sous l’onglet « policier », puis cliquez sur « nos formations ».

Pour vous y inscrire, vous devez écrire au perfprof@enpq.qc.ca en indiquant les informations ci-dessous :

  • Nom
  • Prénom
  • Date de naissance (ou code permanent)
  • Adresse à jour
  • Titre du cours désiré
  • Mention « diplômé(e) PFIPG »

1.6 - Dans combien de temps puis-je espérer être embauché par une organisation policière?

C’est variable, selon l’organisation à laquelle vous allez soumettre votre candidature, selon les prévisions d’embauche, selon votre profil, etc.


1.7 - Quelle formation universitaire (ou autre) puis-je faire en attendant d’être embauché par une organisation policière?

Tout dépendant de votre plan de carrière et de vos champs d’intérêt, plusieurs cours ou formations pourront vous être utiles durant votre carrière, que ce soit dans le domaine de la gestion, des ressources humaines, des communications, de la santé mentale ou autre.

Par exemple, au niveau des programmes universitaires, l’UQTR offre un microprogramme de premier cycle en intervention policière. Il peut constituer un bon départ et une porte d’entrée vers le baccalauréat en sécurité publique. Il constitue également une option intéressante à temps partiel durant la carrière, bien reconnu au niveau des organisations et offrant un cheminement en gestion et en enquête.


1.8 - Si je ne parviens pas à être embauché par une organisation policière au Québec, quelles sont les alternatives professionnelles qui s’offrent à moi?

Il existe des professions connexes pour lesquelles vous devrez cependant suivre des formations complémentaires. Par exemple : contrôleurs routiers, agents de la faune, agents frontaliers, agents carcéraux.

La GRC reconnaît le diplôme de l’ENPQ. Pour plus d'information : http://www.rcmp-grc.gc.ca/fr/comment-poser-votre-candidatureCe lien ouvre un site externe dans une nouvelle fenêtre.

Vous pourriez également exercer votre profession dans d’autres provinces, moyennant une formation complémentaire.


1.9 - Est-ce normal de passer par toute une gamme d’émotions à la suite de ma formation à l’École?

Vous venez de vivre des émotions fortes, avec une très grande proximité; il est normal que vous traversiez une période d’adaptation qui s’accompagne d’émotions diverses, allant de la nostalgie à la fierté de l’accomplissement. Il est également tout à fait normal de ressentir une certaine baisse d’énergie à la suite de cette période intense de formation.

Vous avez vécu des périodes de transition et d’adaptation au cours de votre formation. Par exemple, lors de vos 1res sorties de patrouille à l’École, vous avez travaillé d’une certaine façon avec votre partenaire. Par la suite, vous vous êtes adapté à votre 2e partenaire de patrouille. Vous êtes resté la même personne, avec les mêmes principes et les mêmes valeurs, mais vous vous êtes tout de même adapté à ce nouveau contexte.

En sortant de l’École, le contexte change à nouveau et vous vous demandez peut-être si vous allez être en mesure de vous y adapter. Ceci démontre que vous avez une capacité d’analyse et un souci de nuancer vos interventions en fonction de ce nouveau contexte.


Thème 2 - Le processus d'embauche


2.1 - Où trouver de l’information sur les différentes organisations policières?

À partir du lien ci-dessous, vous trouverez la liste des organisations policières du Québec.

Nous vous encourageons à effectuer vos propres recherches et vos démarches.

http://www.enpq.qc.ca/futur-policier/recrutement/corps-de-police-quebecois.html

Le lien ci-dessous vous amène au corps de police régional Kativik. D’autres communautés autochtones publient également de l’information via leur site web.

http://www.enpq.qc.ca/futur-policier/recrutement/corps-de-police-autochtones.html


2.2 - Quelle est la durée moyenne d’un processus d’embauche à partir du moment où ma candidature a été retenue?

De quelques jours à plusieurs mois, selon l’organisation.


2.3 - Quand puis-je postuler dans les corps policiers?

C’est variable selon les organisations. Pour certaines, vous pouvez envoyer votre candidature avant même l’obtention de votre diplôme. Pour d’autres, vous devrez compléter votre formation et fournir la preuve de votre réussite. Vérifiez auprès des organisations pour lesquelles vous avez un intérêt. 


2.4 - Quelles sont les étapes usuelles d’un processus d’embauche dans une organisation policière?

Voici un exemple général de processus d’embauche en 2 grandes étapes.

L’application en ligne

  • Déposer son cv en ligne
  • Joindre son relevé de notes du Cégep
  • Joindre son relevé de notes de l’ENPQ
  • Joindre son relevé de conduite
  • Répondre aux questions (souvent en lien avec la motivation à travailler pour l’organisation)

Le processus d’embauche en tant que tel :

  • L’évaluation du candidat
  • L’entrevue
  • L’enquête de réputation
  • Les tests médicaux
  • Les tests physiques
  • Les tests psychométriques

* Certaines organisations font aussi passer d’autres tests, tels que le test polygraphique, le test de tir, le test de conduite, etc.


2.5 - Comment me préparer à une entrevue?

Plusieurs organisations policières proposent des guides d’entrevue en ligne.

SQ - Renseignements sur le déroulement de l’entrevue
https://www.sq.gouv.qc.ca/wp-content/uploads/2016/11/document-preparation-entrevue.pdfCe lien ouvre un site externe dans une nouvelle fenêtre.

GRC - Guide préparatoire à l'entrevue de sélection des membres réguliers
http://www.rcmp.gc.ca/fr/guide-preparatoire-lentrevue-de-selection-des-membres-reguliers#diCe lien ouvre un site externe dans une nouvelle fenêtre. 

SPVM - Processus de sélection https://www.spvm.qc.ca/upload/Carrieres/f_320_18_processus_selection_document_information.pdfCe lien ouvre un site externe dans une nouvelle fenêtre.

Ces guides sont des exemples. Nous vous encourageons à élargir votre éventail de ressources afin de vous préparer à votre entrevue.

De plus, osez contacter un policier de l'organisation que vous visez, surtout si vous en connaissez un. Il pourra vous aider à comprendre la vision de son organisation. Ce n'est pas de la « tricherie », c'est juste être proactif.


Thème 3 - Les ressources pouvant faciliter l'intégration d'une recrue


3.1 - Comment me préparer à ma première journée de travail?

  • Se présenter au poste en avance
  • Si possible, rencontrer les membres de son équipe
  • Préparer son casier
  • Se familiariser avec le secteur de patrouille (au minimum avec les grandes artères) en consultant les cartes et en se faisant des références géographiques

3.2 - À quoi m’attendre lors de ma première journée de travail?

En début de carrière dans une organisation policière, il y a souvent une période d’induction.

De plus, à votre première journée au poste, il est fort possible que l’organisation ait prévu un accueil (visite des lieux, explication du fonctionnement, etc.).

Il est également possible que vous bénéficiiez d’un programme de mentorat.

Lors de votre 1re journée de patrouille, à vous de jouer! Vous êtes un membre à part entière de l’organisation policière.


3.3 - Existe-t-il des programmes de mentorat pour les nouveaux policiers en fonction?

Chaque organisation a un programme de mentorat qui lui est propre.

Par contre, vous devez être prêt à intervenir dès que vous entrez en fonction.


3.4 - 11 conseils d’un policier d’expérience à une nouvelle recrue

  1. Apprenez à bien vous connaître vous-même : dans le contexte de l’intervention policière et dans le contexte du travail d’équipe.
  2. Identifiez vos principes, vos valeurs fondamentales ainsi que les raisons pour lesquelles vous êtes devenu policier et revenez-y régulièrement pour recadrer la façon dont vous voyez les interventions.
  3. Impliquez-vous.
  4. Soyez professionnel.
  5. Soyez à l’écoute de ce que vos mentors ont à partager.
  6. Identifiez des leaders positifs dans l’organisation et inspirez-vous d’eux et de leurs forces (allez chercher le meilleur de chacun dans différentes situations)
  7. Entretenez votre capacité d’introspection. (Par exemple, lors d’un conflit, évaluez la situation et reconnaissez la part de responsabilité qui vous revient. Faites une mise au point sur le rôle que vous avez à jouer et sur ce que vous pouvez changer).
  8. Restez à jour dans votre pratique et dans vos connaissances. Vous êtes à jour présentement; maintenez votre niveau de compétence.
  9. Le travail de policier est très exigeant. Restez en forme. C'est aussi important pour votre santé mentale que pour les différentes interventions plus physiques que vous allez faire durant votre carrière.
  10. Donnez-vous du temps pour vous intégrer et pour développer votre aisance. Profitez-en pour observer et apprendre des bonnes pratiques des gens qui vous entourent.
  11. Enfin, tout le monde a une place sur une équipe. Vous trouverez la vôtre. Elle ne sera peut-être pas la même à laquelle vous étiez habitué, mais elle se modulera au fil du temps et des actions que vous poserez.